Accès malvoyant
Tous les
évènements
février
19
Exposition de l’Association des Photographes Amateurs Caudaciens
Du lundi 19 février 2018 au samedi 31 mars 2018
mars
12
Printemps des poètes sous les couleurs du street art
Du lundi 12 mars 2018 au samedi 17 mars 2018
mars
27
Conseil municipal : vote du budget
mardi 27 mars 2018 de 20:30 à 22:30

Voir carte
Adresses utiles
Accueil du site > Découvrir la ville > Histoire et Patrimoine
Henri Rouart : un esprit universel

Cet ancien maire de notre commune eut une vie très remplie.

Polytechnicien, savant et inventeur :

Paysage par Henri RouartNé en 1833, Henri Rouart a reçu une formation d’ingénieur à l’école Polytechnique. Avant et après la guerre de 1870 où il fut capitaine d’artillerie, il exerça comme ingénieur et inventeur à Paris.

Il s’est intéressé aux domaines de la mécanique, de la réfrigération ou de la métallurgie. Seul ou en équipe, il est à l’origine de certaines innovations : transmission pneumatique des dépêches postales, fabrication de glace artificielle, moteur à ailettes extérieures pour le refroidissement par air, etc.

Peintre impressionniste et collectionneur :

Tableau d'Henri RouartBien que moins connu que beaucoup d’entre eux, Henri Rouart a sa place parmi les maîtres de l’école impressionniste.

Ancien élève de Corot et de Millet, Rouart a participé à de nombreuses expositions impressionnistes où les œuvres côtoyaient celles de célébrités comme Cézanne ou Monnet. Les paysages de la Queue en Brie furent l’une de ses sources d’inspiration.

Mécène ou collectionneur, Rouart possédait de nombreux tableaux d’auteurs comme, Delacroix, Courbet, Daumier, Millet, Corot, Manet, Cézanne, Berthe Morisot, Toulouse Lautrec, Degas. On trouvait aussi dans sa collection des œuvres plus anciennes de Poussin ou Fragonard par exemple.

La plus grande partie de cette collection est aujourd’hui dispersée.

Maire de La Queue en Brie :

Portrait d'Henri Rouart Henri Rouart a été élu Maire le 22 février 1891. Son mandat a été marqué par la séparation d’une partie du territoire communal lors de la formation du Plessis-Trévise et par la mise en place d’une Société de secours mutuel qui dispensait des soins et médicaments gratuits à ceux qui en avaient besoin.

A noter que déjà le maire a dû faire face aux insuffisances des transports en commun !

Henri Rouart est mort en fonction le 2 janvier 1912.

Mentions légales  -  Crédits  -  Plan du site  -  Contacts  -  Flux RSS