Bienvenue sur le site officiel de La Queue-en-Brie (Val-de-Marne)     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Cadre de vie > Sécurité publique

Article

Voisinage

De plus en plus de personnes se plaignent de nuisances sonores provenant la plupart du temps des propriétés privées du voisinage et très rarement d’activités professionnelles.

|center

Le bruit de voisinage

Il peut s’agir de bruits provoqués par des travaux de bricolage, de jardinage ou provenant des animaux souvent laissés seuls dans la journée ou d’appareils diffuseurs de musique.

Dans un premier temps, l’affaire peut se traiter à l’amiable dans un souci de bon voisinage. Le plaignant est à même généralement de prendre contact avec son voisin et de discuter calmement du problème.

Si cela ne suffit pas, il peut être fait appel aux Agents de la Police Municipale qui tenteront un règlement à l’amiable, les parties en présence sont invitées à se mettre en relation avec le Conciliateur de Justice dans un deuxième temps

Dans le cas où le contrevenant y met de la mauvaise volonté, il pourra être fait application de la loi et l’auteur du trouble pourra être verbalisé par un Agent habilité par le Maire et spécialement assermenté dans ce domaine, en vertu de l’article R 48-2 du code de la santé publique, après constatations (souvent longues) et envoi, par le premier magistrat de la commune, de courriers de mise en demeure de cesser la gêne.

Ce texte fait référence pour le bruit de voisinage résultant de la vie quotidienne. Il prévoit des sanctions pénales en cas de bruit portant atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme, par l’un des critères suivants : sa durée, sa répétition, son intensité. L’infraction constatée est une contravention de troisième classe. L’amende peut aller jusqu’à 450 euros. En outre, le tribunal pourra prononcer dans son jugement, comme peine complémentaire, la saisie de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l’infraction.

Il est à noter, et cela est une chose importante, que, contrairement aux idées reçues, il n’y a pas d’horaires qui "permettent de faire du bruit ". Le principe souvent évoqué du "avant et après 22H" n’existe pas.

La nuisance peut être constatée à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. L’arrêté préfectoral n°2003/2657 en date du 11 juillet 2003 dont l’article 8 précise que :
Les occupants et les utilisateurs de locaux privés, d’immeubles d’habitation, de leurs dépendances et de leurs abords doivent prendre toutes précautions pour que le voisinage ne soit pas gêné par les bruits résultant :

- du port de souliers à semelles dures,
- de la pratique d’activités et de jeux non adaptés à ces locaux,
- de l’utilisation d’appareils et de machines, quels qu’ils soient et notamment les outillages électroportatifs et chaîne hifi.

A cet effet, les travaux de bricolage et de jardinage utilisant des appareils susceptibles de gêner le voisinage en raison de leur intensité sonore tels que les tondeuses à gazon, tronçonneuses, perceuses, raboteuses ou scies mécaniques ne sont autorisés qu’aux horaires suivants :

- les jours ouvrables de 8h à 12h et de 14h à 19h30
- les samedis de 9h à 12h et de 15h à 19h
- les dimanches et jours fériés de 10h à 12h

Téléchargez l’arrêté préfectoral relatif à la lutte contre le bruit


Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site officiel de La Queue-en-Brie (Val-de-Marne)} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional